Clash entre McGregor et le patron de l’UFC

Absent de l’octogone de l’UFC depuis son retour victorieux contre Donald Cerrone en janvier, et officiellement “à la retraite” même si tout indique qu’il ne l’est une nouvelle fois pas et qu’il a annoncé son intention d’affronter Manny Pacquiao dans un combat de boxe dans les mois à venir, “The Notorious” a profité de l’événement UFC 253 à Abu Dhabi pour refaire parler de lui. Et échanger quelques amabilités salées avec Dana White, patron exécutif de l’UFC.

 

Tout a commencé vendredi 25 septembre avec la publication de la superstar irlandaise sur son compte Twitter d’une série de messages privés échangés avec White en février et mars, dans lesquels McGregor évoquait ses possibles prochains combats dans les mois à venir, avec notamment l’idée d’une soirée où il aurait affronté l’Américain Diego Sanchez, légende du MMA toujours active à trente-huit ans. De quoi irriter White, qui n’a pas apprécié du tout de voir sa poule aux œufs d’or diffuser au public leur conversation privée. “Tout le monde ici, même les femmes, sait que c’est quelque chose de l’ordre d’un code entre hommes, a-t-il répondu le lendemain lors de la conférence de presse post-UFC 253. C’est quelque chose que vous ne faites pas. Une des choses les plus sales que vous puissiez faire.”

 

 

Alors que Diego Sanchez venait de connaître la treizième défaite de sa carrière (contre trente victoires) face à Jake Matthews sur la carte de l’UFC 253, White en a aussi profité pour moquer l’idée de voir “The Notorious” vouloir l’affronter: “Tu es classé deuxième ou troisième au monde dans ta catégorie et tu me dis que tu veux combattre mais que tu veux combattre un Diego Sanchez non classé et de trente-neuf ans dans un main event à Los Angeles?”

La réaction hallucinante de Conor McGregor en tombant sur plus riche que lui

 

Et comme dans tout bon match verbal, McGregor lui a renvoyé la balle via un nouveau message sur Twitter le dimanche 27 septembre, accusant le boss de l’UFC de mensonge(s): “Le code a été cassé quand tu as menti sur le fait que j’aurais refusé des combats mec. J’avais dit Justin (Gaethje) en mai et tu as dit que je ne voulais pas combattre.

 

Diego n’a rien à voir là-dedans. Diego était une façon de remplir l’emploi du temps avant d’autres combats. Ah et tu as été impliqué dans les discussions pour Pacquiao, les lettres légales sont là pour le montrer. Arrête de mentir.” Une sortie qui a entraîné d’autres réactions avec notamment Justin Gaethje qui a accusé McGregor de mentir car il aurait pu l’affronter en janvier avant de préférer Cerrone.

 

 

Ali Abdelaziz, manager de Gaethje et de Khabib Nurmagomedov, qui doivent s’affronter le 24 octobre à Abu Dhabi pour la ceinture des légers de l’UFC, a confirmé cette version: “Tu n’as jamais voulu affronter Justin. (…) Le plan était que tu combattes le vainqueur de Khabib-Justin. Mais tu peux dire adieu à ça désormais. On n’a plus besoin de toi. D’autres gars de la catégorie le méritent plus.” Abdelaziz a également expliqué combien l’idée de voir McGregor affronter Pacquiao au Moyen-Orient n’était que du vent à ses yeux :

Boxe : Manny Pacquiao et McGregor préparent un face-à-face

 

“Les êtres humains ne sont pas parfaits mais tu es le dernier enc… avec lesquels les gens d’Arabie Saoudite ou d’Abu Dhabi feraient du business. Surtout après ce que tu as dit sur les musulmans. Quand ton équipe a appelé là-bas, ils vous ont dit non. Si un combat du genre se faisait au Moyen-Orient, ce serait Khabib-Mayweather.” La partie de poker menteur-tennis de table continue.



Ad Carte Fidelyo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Burkina Faso : les avocats en arrêt de travail durant 3 jours

Togo / Défense des droits de l’Homme : le CACIT en pole position

AS Monaco / Covid-19 : le Sénégalais Keita Baldé testé positif