« Je veux montrer qu’on est capable de remettre en place une bonne équipe, on bosse avec les jeunes il y  a  deux ans, ça commence par porter ses fruits. Je déteste rester sur un échec. Donc pour le moment on va continuer par bosser tous ensemble », dixit Claude Le Roy sur Canal+ Sport.

Eliminé de la course pour la CAN 2019 en Egypte, le sélectionneur Claude Le Roy que plusieurs personnes critiquent au pays est parti pour garder son poste. Invité sur Canal+ Sport, le « sorcier blanc » comme on le surnomme n’a pas caché son mécontentement suite à la non-participation du Togo pour la prochaine CAN. Mais à côté, il a rappelé que des choses sérieuses sont en train de se faire et qu’il ne peut partir sur une note négative. Il pense donc qu’il est toujours possible de construire une équipe forte avec de grandes ambitions.



Dans cette élimination, il a tenu a préciser comme tout responsable chargé de mener à bien un projet qu’il était le premier responsable de cet échec. Il a assumé en toute responsabilité cette élimination.

Lire aussi: Togo : un gros serpent recherché dans la zone du contournement d’Agoè

« Je ne trouve pas des excuses. Moi j’assume complètement la responsabilité de cet échec mais sur un terrain injouable quand on cherche au foot, un  terrain en gazon qui était en plein travaux alors que ça ne devrait pas se produire et puis un terrain en faux synthétique qui était très difficile à jouer. Et ça nous a couté très cher » a précisé Claude Le Roy sur les antennes de Canal+.

Le coach de l’équipe togolaise n’a pas apprécié non plus le fait que la CAF eut proclamé la rencontre Algérie-Gambie à la veille du match Bénin-Togo. C’est l’un des  errements de l’instance faitière de football continentale depuis de nombreux  mois d’autant plus que le résultat du Togo dépendait de celui de la veille, selon lui.

Ce qui ressort de son passage sur Canal+ Sport est donc qu’il part pour rester avec pour objectif de bâtir une équipe ambitieuse pour la CAN 2021 au Cameroun.