Clavier AZERTY amélioré : voici ce qui va changer

La nouvelle norme pour le clavier français AZERTY a été dévoilée par l’Association française de normalisation (AFNOR). La nouvelle disposition, qui vise à faciliter l’écriture du français, est globalement satisfaisante.

Faut-il brûler les claviers AZERTY de Windows ? C’était la question un peu provocatrice que nous avions posée il y a un an en relayant la question écrite d’une députée qui suggérait, au nom d’une intégration européenne plus poussée, d’aboutir à un système uniformisé de clavier informatique. Réponse, deux mois plus tard, du gouvernement : certes, l’idée est séduisante, mais il y a encore trop d’obstacles et d’incertitudes pour pouvoir espérer la mettre en œuvre un jour.

Lire aussi : Algérie/Après la démission de Bouteflika, les Algériens veulent chasser le ‘système’ au pouvoir

Mais en définitive, ce n’est peut-être pas les envies unificatrices du continent qui vont en finir avec le clavier AZERTY : c’est peut-être tout simplement… la langue française et le bon sens. Car l’actuelle disposition des touches (qui concerne surtout la France et une partie de la Belgique) ne donne pas satisfaction. Preuve en est avec la déclaration remarquée du ministère de la Culture, en 2016, qui s’indignait de la difficulté d’écrire dans un français correct avec un clavier AZERTY.

Où sont en effet les ligatures (Æ/æ et Œ/œ) ? Les majuscules avec un accent (À, É, È, Ù) ? Les guillemets français («  ») ? Pour faire apparaître ces caractères et ces symboles sur Windows, il faut faire des combinaisons de plusieurs touches ou taper le code ASCII associé. Ainsi, l’écriture des guillemets requiert par exemple de maintenir la touche « ALT » enfoncée tout en tapant sur un pavé numérique les nombres 174 et 175.

Cliquez ici pour voir l’intégralité des changements.

Plus d'articles
Coronavirus : inquiétude à Buckingham Palace, un autre proche d’Elizabeth II contaminé