CNC : les prévisions sont bonnes pour 2016

M. d’Adji Otèth Ayassor
M. d’Adji Otèth Ayassor

Le ministre d’État, chargé de l’Économie, des Finances et de le Planification du développement, M. d’Adji Otèth Ayassor, a présidé ce jeudi 17 mars à Lomé, à la première réunion de l’année du Conseil national du crédit (CNC). Ceci en vue de faire le point sur les conditions de fonctionnement du système bancaire et financier dans notre pays et établir des prévisions.

Ainsi, selon le CNC, le Togo devrait atteindre un taux de croissance de 6% en 2016, contre 5,5% en 2015. L’inflation ne devrait pas dépasser 1,7%, soit un regain de 0,1% sur l’année précédente. Les indicateurs sont positifs en ce qui concerne les finances publiques avec la poursuite de la rationalisation des dépenses et le renforcement des actions de mobilisation de ressources.

Dans le secteur bancaire, l’activité mesurée par le bilan total a progressé de 16%, en liaison avec les hausses des dépôts + 13% et des crédits + 14%. Le taux d’intermédiation est porté à 84% au 31 décembre 2015, conduisant un taux de financement de l’économie de 37% contre 34% un an plus tôt. Ce qui conduit à la conclusion d’une amélioration du système bancaire.

La finance décentralisée a touché davantage de bénéficiaires avec un accroissement de 20% sur un an. L’encours des crédits a connu une hausse de 5%, en glissement annuel, pour se chiffrer à 120 milliards de Francs CFA à fin décembre 2015, soit 11% des concours bancaires.

Mais, malheureusement, une dégradation du portefeuille de crédits a été constatée. Le taux étant passé de 16% en 2014 à 17% en 2015, mais les perspectives sont encourageantes pour 2016, surtout en termes de financement de l’économie.

Plus d'articles
Coronavirus : le championnat japonais est à l’arrêt