« Comme un zombie » : cet enfant a souffert de la maladie de Kawasaki soupçonnée d’être liée au coronavirus

Souffrant des symptômes de la maladie de Kawasaki, pathologie rare, dont le lien avec le coronavirus est actuellement étudié par des scientifiques, un garçon de 3 ans semblait inerte, tel un zombie.

Harcelé à cause de son prénom ‘Corona’, un jeune garçon reçoit une lettre de Tom Hanks

Au début de la maladie, l’enfant a de la fièvre. Il est hospitalisé en mars à Édimbourg pour une suspicion de scarlatine. Mais les médecins le renvoient rapidement à la maison, affirmant qu’il va bientôt se remettre.

Quelques jours plus tard, les coins de sa bouche se fissurent et le blanc de ses yeux devient rouge. Puis son état s’aggrave. Il ne dort plus et son nez commence à saigner.

Le garçon retourne alors à l’hôpital. L’infirmière estime qu’il réagit bien au traitement, assurant que la scarlatine va bientôt disparaître.

Son visage est couvert de taches. Il se plaint de douleurs à la bouche et de ne rien pouvoir avaler. Sa mère racontera au quotidien : « J’ai commencé à pleurer parce que j’avais l’impression que c’était quelque chose de bien plus. Il était sans vie, comme un zombie. Tous ceux qui connaissent Freddie, diraient qu’il est hyperactif. Et là quelque chose n’allait pas ».

Hospitalisé pour la 3e fois, l’enfant est mis sous perfusion. Le lendemain, un souffle cardiaque est constaté. Les résultats du scanner révèlent des valves enflées menant à son cœur. Les médecins associent alors les symptômes à la maladie inflammatoire de Kawasaki qui attaque les vaisseaux sanguins et le cœur. Freddie sera soigné et vaincra la maladie.

Il a été testé négatif au Covid-19, mais il s’agissait d’un faux négatif ; il est aujourd’hui en soins intensifs

Plusieurs dizaines d’enfants ont récemment été placés en soins intensifs en Europe, dont au Royaume-Uni, en France, en Belgique et en Italie, avec des symptômes inflammatoires autour du cœur qui rappellent la maladie de Kawasaki.

Plus d'articles
Barça : Bartomeu s’accroche au pouvoir !