C’est un homme malheureux et abattu que la famille doit réconforter. Après avoir prouvé sa bonne foi à travers la remise de la dot d’un montant de 6 millions de Cfa à la belle-famille, il a croisé sa femme dans un hôtel de passe avec un autre.

Il se lance le défi de voir le visage de Dieu après 40 jours de jeûne, il meurt seul dans sa retraite en forêt



René Fabrice O., 32 ans d’âge et agent au ministère des affaires étrangères à Brazzaville est un homme perdu dans ses pensées. Il tente de maudire le jour où il a croisé Destinée B. dans cette salle des fêtes de la mairie de Ouenzé. C’était le début de son amour qui s’est soldé par un cauchemar.

A Brazzaville, capitale de la république du Congo, nombreux sont les hommes qui ont été sous pression de leurs fiancées de célébrer le mariage après s’être acquitté de la dot. Les femmes congolaises dans leur volonté de concurrence et surtout sous pression de leurs pasteurs poussent les hommes à l’impossible.

Juventus : Michel Platini vole au secours de Cristiano Ronaldo

C’est le cas de René Fabrice O, simple agent aux affaires étrangères avec un salaire moyen de 125.000frs qui était en couple avec Destinée B., ménagère.

Pour l’harmonie de son couple, René s’est efforcé de donner un fond de commerce à sa conjointe avant que celle-ci ne lui mette la pression sur une officialisation de leur union auprès de la famille et de l’État.

Amoureux, René s’est investi corps et âme à réunir tout ce que sa belle-famille a demandé. Une dot réussie et admirée par tous et surtout avec une fête où chacun a mangé et bu à volonté.

Cristiano Ronaldo : Un mariage secret au Maroc avec Georgina Rodriguez ?

La mauvaise nouvelle surgira juste 6 jours après dans un hôtel de passe dans la rue Zanaga à Moungali. René s’y est rendu invité par un ami.

A sa grande surprise, il a vu sa femme Destinée quitter l’endroit dans les bras d’un autre homme en mode amoureux. La bagarre qui s’en est suivie a été maîtrisée par les curieux.

8 choses que vous ne devriez jamais dire à une femme

René Fabrice O, a passé une semaine à la maison. Il n’avait pas le courage d’aller au boulot et n’a toujours pas eu des nouvelles de sa femme.