Congo/ Lutte contre Ebola : un ex-ministre soupçonné de détournement d’argent

L’ex-ministre congolais de la Santé Oly Ilunga soupçonné de détournement de fonds alloués à la lutte contre Ebola en République démocratique du Congo a été “placé en garde à vue” à Kinshasa.

Lire aussi : Salah et Mané offrent à Liverpool une 5e victoire en 5 matchs

Le Dr Ilunga a été interpellé et « l’ordre a été donné de l’acheminer sous bonne escorte à la police où il a été placé en garde à vue. Il sera déféré le lundi 16 septembre 2019 au parquet général près la Cour de cassation », a indiqué le colonel Pierrot-Rombaut Mwanamputu, porte-parole de la police, dans un message à l’AFP.

Oly Llunga est soupçonné d’avoir détourné des fonds alloués à la lutte contre l’épidémie Ebola en République démocratique du Congo, qui a fait plus de 2 000 morts sur les 3 000 cas recensés.

Lire aussi : Sommet de la CEDEAO ce samedi : le président Faure Gnassingbé à Ouagadougou

Plus de 2 000 morts depuis 2018

La fièvre hémorragique Ebola, hautement contagieuse, provoque la mort d’entre 25 et 90 % des malades, selon l’organisation mondiale de la santé (OMS). Il n’existe ni traitement ni vaccin commercialisé, mais plusieurs pistes sont à l’essai. Elle se transmet par contact direct avec le sang, les secrétions corporelles (sueur, selles, etc.), par voie sexuelle et par la manipulation sans précaution de cadavres contaminés.

Il y a quelques semaines, les chercheurs ont annoncé qu’un vaccin et de nouveaux médicaments de pointe sont enfin disponibles.

 

Avec ouest-France

Togocom Night Gift

Togocom Night Gift
Plus d'articles
CAN Egypte 2019 : le nouveau classement des buteurs