Conseil de paix et de sécurité de l’UA, une confiance renouvelée pour le président togolais Faure E. Gnassingbé

Les Présidents Faure Gnassingbé (G) et Ibrahim Boubacar Keïta, président du Mali, dimanche à Nouakchott

Le sommet de l’Union Africaine ouvert le 1er juillet dernier à Nouakchott en Mauritanie a pris fin ce lundi 2 juillet. Cette 31e assise a vu le Togo conduit à la tête du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’union. Dès sa prise de fonction, le Togo a eu à faire le point sur la situation sécuritaire dans toutes les zones en conflit sur le continent.

Occasion également pour lui de présenter le rapport d’activité du Conseil et celui de mise en œuvre de la feuille de route de l’UA sur les mesures pratiques à prendre pour faire taire les armes en Afrique d’ici 2020.

Le Togo ayant siégé en 2012 en tant que membre non-permanent du Conseil de sécurité des Nations unies, il avait travaillé sur plusieurs dossiers liés à la sécurité, à la paix et à la lutte contre la piraterie.

Cette mission ne sera pas de tout repos pour le président togolais qui devra au titre de cette fonction, mener une kyrielle de déplacements et d’actions. Il s’agit notamment d’un examen de la situation en RDC, une rencontre avec le Secrétaire Général des Nations Unies à Addis-Abeba, une rencontre conjointe entre le CPS de l’UA et le Conseil de Sécurité des Nations Unies à New York et un déplacement avant la fin du mois de juillet en Guinée Bissau.

Cette nouvelle responsabilité du président en exercice de la CEDEAO vient conforter la confiance placée dans le président togolais par ses pairs africains et vient encourager l’engagement du Togo dans le cadre des opérations africaines de maintien de la paix.

Notons que le sommet de Nouakchott s’est tenu dans le contexte d’une Afrique secouée par des attentats terroristes et a porté sur le thème principal ‘Vaincre la corruption, une voie durable pour la transformation de l’Afrique’. Il a par ailleurs connu la présence du président français Emmanuel Macron qui au cours des échanges a affirmé le soutien de son pays pour la lutte contre le terrorisme en Afrique.