Le Togo occupera à partir du 1er janvier 2020 pour un an, le poste de Vice-président du Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies, a-t-on appris ce jour.


Aliko Dangote : ce qu’il fera de tout son argent avant de mourir

La décision a été actée le 06 décembre dernier à Genève en Suisse, à la suite de la session organisationnelle de l’institution. Au cours de cette session ont été élus le Président Elisabeth Tichy-Fisslberger, de l’Autriche et les 04 vice-présidents pour la période du 1er janvier au 31 décembre 2020.

En outre, le représentant permanent du Togo auprès de l’Office, Yackoley Kokou Johnson a été désigné au poste de rapporteur du Conseil. Un poste rotatif revenant à l’Afrique pour l’année 2020.

Il est à noter que le Togo, réélu l’an dernier, est membre depuis 2016 du Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies.

Une etonnante déclaration d’une délégation sénégalaise fait polémique à l’ONU

Pour rappel, le Conseil des droits de l’homme des Nations unies est depuis 2006 l’organe intergouvernemental principal des Nations unies sur toutes les questions relatives aux droits de l’homme.

Le siège du Conseil est à Genève, en Suisse. Son secrétariat est assuré par le Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme.