Suite aux accusations de corruption lancées par Lionel Messi, Roddy Zambrano, l’arbitre de la rencontre de la démi-finale de la Copa America qui avait opposé le Brésil à l’Argentine (2-0), s’est expliqué sur ses décisions. L’on se souvient que l’arbitre équatorien avait décidé de ne pas siffler le penalty sans utiliser le VAR sur deux actions litigieuses qui semblaient être des fautes claires pour l’Argentine.

Lire aussi : Monnaie unique ‘Eco’ : que deviendront les cambistes et les bureaux de change ?



Sur l’une des actions, Sergio Aguero a visiblement été bousculé par Dani Alves pendant qu’Arthur assénait un coup de coude à Nicolas Otamendi sur un corner. Deux fautes flagrantes aux yeux de Messi, mais aucune décision de l’arbitre n’avait été prise en faveur de l’Argentine. Au contraire l’arbitre a même estimé que la faute avait été commise sur Dani Alves alors que la seconde était simplement un duel entre les deux joueurs.

« Ce n’est pas un coup de coude (d’Arthur sur Otamendi). Le VAR a vérifié et déterminé que c’était du 50-50. Ils n’ont pas considéré qu’il s’agissait clairement d’un penalty. (…) Lors de la première action, il est clair que c’est Aguero qui intervient. C’est presque une faute imprudente en faveur du défenseur (Dani Alves). Je n’ai jamais perdu contact avec le VAR, c’est totalement faux », a déclaré Zambrano à la station de radio Super K-800.

Lire aussi : Somalie : au moins 12 morts et 30 blessés dans une attaque terroriste ce samedi

Le Brésil a remporté cette rencontre avec l’ouverture du score à la 19e minute par Gabriel Jesus après un brillant travail d’Alves sur la droite. Le joueur de Manchester City devenait ensuite un passeur décisif à la 71e minute en servant Roberto Firmino à la suite de l’incident Aguero.

Au terme de la rencontre, Lionel Messi était très remonté et avait indiqué devant les médias que la performance de l’arbitre équatorien Roddy Zambrano était “pourrie” tout en soupçonnant le Brésil d’être favorisé. Messi est même allé plus loin en indiquant que le tournoi était corrompu.

En réaction à ces déclarations de Messi, l’arbitre a fait savoir qu’il n’avait pas de problème avec le quintuple ballon d’or.

Lire aussi : CAN féminine 2020 : à moins d’un an de la compétition, le pays hôte renonce à l’organisation

« Je n’ai jamais eu de problèmes avec Messi, la vérité est que j’ai été surpris par ses déclarations après le match, mais tout le monde a son opinion. Quand les joueurs argentins ont dit que j’étais nerveux, ils ont fait référence au fait que j’étais froid parce que je suis toujours sérieux quand je suis arbitre », a expliqué l’arbitre équatorien.

Avec Afrikmag