in ,

Corée du Sud : la peine de prison contre l’ex-présidente Park confirmée

La Cour suprême de Corée du Sud a confirmé ce jeudi 14 janvier la condamnation de l’ex-présidente Park Geun-hye à 20 ans de prison. Première femme élue présidente en Corée du Sud, Park Geun-hye avait été condamnée en 2018 à 30 années de prison pour corruption et abus de pouvoir.

Une série de recours et de nouveaux procès avait par la suite ramené sa peine à 20 ans de détention. Ce jeudi, le dossier est revenu pour la seconde fois devant la Cour suprême, qui a confirmé la peine de 20 ans.

La haute juridiction a également approuvé les amendes et indemnités auxquelles l’ex-présidente doit renoncer, et qui s’élèvent en totalité à 16 millions d’euros. L’ex-cheffe de l’État, qui boycotte de longue date les audiences en dénonçant une justice partiale, était absente.

Elle a en outre été condamnée à deux années de prison pour des infractions aux législations électorales. Ces peines n’ayant pas été confondues, l’ex-dirigeante aura plus de 80 ans si elle purge l’intégralité des vingt-deux années de prison auxquelles elle a été condamnée.



Source : Lepoint




Ad Banque Atlantique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Togo : l’UNICEF recrute (14 janvier 2021)

Italie : le gouvernement en crise après la démission de 2 ministres