in ,

Coronavirus : l’Agence du médicament refuse d’autoriser l’hydroxychloroquine

Nouveau revers pour le professeur Didier Raoult, fervent défenseur de l’hydroxychloroquine contre le coronavirus. Après avoir été longuement critiqué par la communauté scientifique, le professeur marseillais vient de recevoir un refus d’autorisation d’utilisation de cette molécule contre le virus de la part de l’Autorité nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM).

« Nous ne pouvons pas répondre favorablement à la demande de RTU [recommandation temporaire d’utilisation] de l’hydroxychloroquine dans la prise en charge de la maladie Covid-19, de la part de l’IHU [Institut hospitalo-universitaire] de Marseille », a annoncé l’ANSM sur son site Internet, vendredi 23 octobre.

« A ce jour, les données disponibles, très hétérogènes et inégales, ne permettent pas de présager d’un bénéfice de l’hydroxychloroquine, seule ou en association, pour le traitement ou la prévention de la maladie Covid-19 », tranche-t-elle.

La prescription d’un médicament hors des indications prévues par l’autorisation de mise sur le marché (AMM) doit se faire au cas par cas, en informant le patient des risques encourus et du non-remboursement, et la mention « hors AMM » doit figurer sur l’ordonnance. La RTU, qui donne accès au remboursement, vise une prescription hors AMM massive, au-delà de la prescription au cas par cas.

Un « deux poids deux mesures », a réagi Didier Raoult sur Twitter après ce refus, accusant l’ANSM de favoriser l’antiviral remdesivir (du laboratoire Gilead) au détriment de l’hydroxychloroquine.


Avec LeMonde




Ad Banque Atlantique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Sénégal / Covid-19 : la date de réouverture des églises catholiques connue

Accusation de pédophilie : une victoire pour Michael Jackson