in ,

Coronavirus : L’Apivirine du Béninois Valentin Agon victime d’un complot ?

Quelques jours après la lueur d’espoir suscitée par l’Apivirine contre le coronavirus, les autorités burkinabè ont déconseillé, à travers un communiqué, son utilisation dans le traitement contre le Covid-19.

Coronavirus : Le milliardaire chinois Jack Ma va aider le Togo dans la lutte

Un communiqué signé par la Directrice de l’Agence de régulation pharmaceutique Aminata Nacoulma a même signifié que ledit médicament serait potentiellement dangereux pour les populations.

«Le produit APIVIRINE 500 mg gélules n’ayant jamais été évalué pour aucune des indications thérapeutiques revendiquées, ne peut faire l’objet ni d’une cession à la population et encore moins de publicité par les canaux de communication sur le territoire burkinabé», explique le communiqué d’interdiction.

Test d’un vaccin contre le Coronavirus au Burkina Faso : les clarifications de Roch Kaboré

Pour le Dr Valentin Agon, c’est donc une grande désillusion. Selon la presse locale, le scientifique pointerait du doigt des ennemis de l’Afrique.

«Ce qui se passe depuis le Burkina Faso est un complot international contre Apivirine monté depuis le Bénin selon les informations venant du Burkina. Mais c’est un drame !», aurait-il réagi.

Mesures encore plus strictes en Afrique où le coronavirus progresse

«L’essai clinique sur Apivirine, une fois le financement donné par l’État Burkinabè le vendredi 3 avril,  a suscité la colère des ennemis de L’Afrique. Et nous devons réagir de la plus belle manière », aurait-il ajouté.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Real Madrid Après la défaite face au Betis Seville, vers une mauvaise nouvelle pour Zidane

Real Madrid : Un ultimatum pour l’avenir Zidane !

Coronavirus Vaccin en Afrique le médecin et le chercheur présentent leurs excuses

Un nouveau virus, qui pourrait combattre les coronavirus, créé par des chercheurs