Coronavirus : les croisières reprennent en Mer méditerranée

La pandémie du coronavirus continue par faire des victimes dans la population mondiale. Malgré cette situation, le premier grand navire de croisière a repris le service sur la mer en Méditerranée le dimanche 16 août 2020. Il s’agit du MSC Grandiosa, de la compagnie MSC Croisières, qui a quitté le port de Gênes (nord-ouest de l’Italie) peu après 19h30 (17h30 GMT) avec 2 500 passagers à bord.

Polémique dans l’hexagone : Brigitte Macron ose une tenue super osée

 

Ce voyage représente un test à fort enjeu pour le secteur des croisières, à la fois sur le marché-clé de la Méditerranée et au-delà. Il doit faire escale dans les ports de Civitavecchia près de Rome, Naples, Palerme et La Valette, à Malte, lors de cette croisière de sept jours.

“Je ne pouvais pas manquer la première croisière après la covid-19 » a déclaré à l’AFP Rosalba Scarrone qui s’apprêtait à embarquer. « J’ai effectué 87 croisières, pouvez-vous imaginer à quel point, j’ai souffert de ne pas partir depuis février ? » a ajouté cette bloggeuse de 64 ans, spécialisée en croisières.

Covid-19 : 3 suspicions à l’OM, à 5 jours de la reprise de la Ligue 1

 

Le concurrent de MSC Croisières, Costa Croisières (filiale de l’Américain Carnival), a choisi de son côté de retarder à septembre la reprise partielle de ses croisières. Le secteur des croisières en Europe représente un chiffre d’affaires de 14,5 milliards d’euros par an et près de 53.000 emplois selon l’Association internationale des compagnies de croisières (CLIA). « Le voyage (…) représente un signe tangible de retour pour l’un des secteurs économiques fondamentaux de notre ville » a déclaré le maire de Gênes Marco Bucci. L’industrie des croisières pourra souffler une nouvelle ère financière avec cette reprise pour éponger les dettes.

Plan Togo Sommet

Phone Promo TG

Performances Ad

Togocom Kpevika
Plus d'articles
OMS / Covid-19 : l’organisation appelle à multiplier la production de la dexaméthasone