in

Coronavirus : l’Indonésie craint un baby-boom suite au confinement

Avec le confinement, nombreux sont les couples indonésiens qui faute d’avoir un moyen de contraception sous la main ont fait l’amour avec tous les risques possibles. Ainsi, selon les études, le pays s’attend à plus de 400 000 naissances supplémentaires.

France : le remaniement très attendu fait grand bruit

Juarsih, une Indonésienne de 41 ans, a épuisé ses contraceptifs au moment où les hôpitaux étaient débordés par les malades du coronavirus et où les cliniques fermaient ou réduisaient leur horaire et a finit par tomber enceinte en pleine crise sanitaire. La mère de deux adolescents a peur à présent d’aller passer une visite de contrôle pour sa grossesse dans un hôpital.

À 80 ans, il s’écrase avec son avion et s’en sort vivant (vidéo)

« J’étais sous le choc quand je me suis rendu compte que j’étais enceinte », dit-elle. « J’ai commencé à me sentir heureuse plus tard, mais il y a toujours un fond de tristesse (…) ça arrive à un moment difficile.» L’usage de la contraception a chuté drastiquement depuis le début en mars de l’épidémie dans l’archipel d’Asie du Sud-Est, confirme à l’AFP Hasto Wardoyo, chef du service indonésien de planning familial et de la population.

Le Président John Magufuli demande aux femmes tanzaniennes d’abandonner les méthodes contraceptives pour cette raison

Les autorités sanitaires craignent de voir un bond des avortements ou de la mortalité maternelle. « Nous sommes aussi inquiets (du risque) de malnutrition, toutes les familles n’ont pas les moyens de bien nourrir les enfants », souligne-t-il.



0 0 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaire

Côte d’Ivoire / Attaque de Kafolo : Alassane Ouattara rend hommage aux militaires tués

CPI : Fatou Bensouda veut défie Trump malgré les pressions et menaces

CPI / Affaire Laurent Gbagbo : la nouvelle requête de Fatou Bensouda