Coronavirus / Madagascar : gêne des scientifiques après l’annonce du « remède du président »

« Nous pouvons changer l’histoire de Madagascar et du monde entier. (…) Madagascar possède le remède qui peut combattre le coronavirus. Et on va le prouver ». Cette affirmation du président malgache Andry Rajoelina dans la soirée du mercredi 8 avril avait surpris. Si la population elle, était ravie, les scientifiques eux, bien qu’optimistes, étaient gênés.

Coronavirus : Google qualifie d’‘erronée’ sa décision de supprimer l’adresse de Poutine aux Russes

Quelques jours avant son annonce, des spécialistes français d’une plante médicinale qui pousse sur l’île avaient convaincu le chef de l’état des vertus prophylactiques de celle-ci contre le coronavirus. 

Le Centre national d’application de recherche pharmaceutique (CNARP) en collaboration avec les ministères de l’Enseignement supérieur et de la recherche ainsi que celui de la Santé pilotent le projet de recherche. 

Des essais cliniques ont commencé sur des patients positifs et volontaires.

Le sujet est si sensible que, ni à la présidence, ni dans le cercle restreint des scientifiques concernés, personne ne souhaite faire des commentaires sur le sujet.

« La recherche est en cours, mais c’est hyper confidentiel. Je ne peux rien dire du tout à ce sujet » a déclaré Charles Andrianjara, le directeur général de l’Institut malgache de recherches appliquées (IMRA).

Le danger des écrans pour les enfants est-il établi ?

Certains scientifiques sont plutôt motivés et contents de l’annonce.

« Aucun président africain n’avait jamais fait une telle promotion des plantes médicinales », se félicite un chercheur. 

D’autres par contre se seraient bien passés de la déclaration “messianique” du président.

« Dans la recherche, il faut y aller pas à pas », indique l’un d’eux. « Même si l’urgence sanitaire permet de sauter quelques étapes, il faut que nous puissions apporter des preuves tangibles. »

Certes, il y a des lueurs d’espoirs, du fait que certains principes actifs de plantes ont déjà réussi à soigner la grippe virale dans le pays; mais, « rien ne nous permet à l’heure actuelle », explique un autre chercheur « de conclure concernant les effets bénéfiques de ces phyto-médicaments sur le Covid-19 ».

Plus d'articles
La plus longue éclipse de Lune du 21ème siècle aura lieu le 27 juillet prochain