Coronavirus : Trump préconise l’écharpe face au manque de masques

Après avoir déconseillé le port généralisé des masques, le gouvernement américain a changé de ton en ce début du mois d’avril et envisage désormais de recommander des masques artisanaux à tout le monde afin de contenir la pandémie de coronavirus, suivant tardivement l’exemple de pays asiatiques et européens.

La raison ? Beaucoup de gens sont contagieux sans le savoir. S’ils portaient un masque, cela réduirait mécaniquement les transmissions.

« Il est désormais confirmé qu’un grand nombre de personnes infectées restent asymptomatiques », a dit le directeur des Centres de contrôle et de prévention des maladies américains (CDC), Robert Redfield, sur la radio NPR. “Peut-être jusqu’à 25%”, a-t-il dit, se référant aux études tirant le bilan de la pandémie en Chine.

Le coronavirus est très contagieux, bien plus que la grippe saisonnière. Il est à l’évidence transmis quand les gens malades éternuent et toussent, mais probablement aussi par des gouttelettes de salive projetées ou laissées à leur insu par les gens contaminés sur des poignées de portes, des rambardes et d’autres surfaces dans les lieux publics, dans les immeubles ou à la maison.

Le président Donald Trump s’est rallié à l’idée qu’il faudrait désormais se protéger la bouche et le nez en public. « Vous n’avez qu’à utiliser une écharpe », a-t-il dit mardi à la Maison Blanche (il ne l’a pas encore fait lui-même). “Utilisez une écharpe au lieu d’utiliser un masque”. Et d’ajouter : “Tout le monde a une écharpe !”

Similaires