>

Côte d’Ivoire : 10 membres d’une même famille victimes d’empoisonnement par champignon

Partager l'article

Facebook
Twitter
WhatsApp

Des membres d’une même famille dans le village de Nébo, localité située à 9 km de Divo sur l’axe Divo-Hiré, ont été victimes d’un empoisonnement par champignon, le mardi 6 septembre 2022 dans la nuit.

Les villageois ont rapporté que c’est après un repas familial que les premiers symptômes se sont déclarés chez certains membres de la maisonnée. Quelques minutes seulement ont ensuite suffi pour qu’au total 10 personnes présentent des signes de transpiration, de vertige, de diarrhée et de vomissement.

Aussitôt le voisinage alerté, les victimes de ce qui ressemble à un empoisonnement sont transportées d’urgence au centre de santé du village où ils reçoivent les premiers soins. Mais ayant diagnostiqué une intoxication alimentaire causée par la consommation de champignons, le médecin traitant du centre de santé a jugé opportun de les transférer vers un établissement plus approprié.

Les pompiers civils du Lôh-Djiboua basés à Divo sont alors alertés. Une fois sur place, après avoir conditionné les victimes, les secours les ont transportées au Centre Hospitalier Régional de Divo pour une prise en charge appropriée.

Il est cependant bon de rappeler que ce ne sont pas toutes les espèces de champignons qui sont comestibles car certaines sont vénéneuses. Il existerait près de 5.000 espèces de champignon dont seulement 200 à 300 sont comestibles et 50 à 100 toxiques pour l’être humain.

En cas d’ingestion de l’une des espèces dangereuses, de 30 minutes à 3 heures sont nécessaires pour qu’apparaissent les symptômes suivants chez le sujet : larmoiement, transpiration abondante, vertiges, diarrhée, vomissement, crampes d’estomac.