« Laurent Gbagbo acquitté par la Cour pénale internationale (Cpi).  Lorsque vous avez appris cette nouvelle, comment avez-vous réagi ? ». « Aucune réaction de ma part. C’est un procès qui continue », tel a réagi le Président ivoirien, Alassane Ouattara, à la question de nos confrères de RFI au cours d’une interview diffusée ce lundi 11 février.

Pour le chef d’Etat ivoirien, il y a eu plus de 3.000 morts pendant la crise postélectorale et quelqu’un doit en être responsable. « J’espère que la Justice fera la lumière sur cela. C’est ce que les victimes demandent ! ».



Lire aussi : Côte d’Ivoire/Démission ‘forcée’ de Guillaume Soro : les vérités du Président Ouattara ce dimanche 10 février

Côte d’Ivoire, Acquittement, Laurent Gbagbo, CPI, Alassane Ouattara,
Laurent Gbagbo (G) Alassane Ouattara (D) / Archives

A la question d’une éventuelle collusion entre la CPI et l’Etat de Côte d’Ivoire pour le procès Gbagbo, le chef de l’Etat balaie cette hypothèse d’un revers de la main. « J’ai fait toute ma carrière à l’internationale. La CPI est une institution internationale, je n’ai pas d’avis. Ils ont donné une décision en première instance. Il y aura sans doute appel au niveau du procureur. Attendons de voir le procès se terminer. »

« Laissons la justice faire son travail. Ce serait plus simple et pensons à ces 3.000 Ivoiriens qui ont été massacrés. Nous, nous continuons nos enquêtes pour voir ceux qui sont responsables de ce crime », a-t-il dit.