Saham

Dans une interview accordée à la télévision d’Etat, à la veille de la fête de l’Indépendance de la Côte d’Ivoire ce mercredi 7 août, le président Alassane Ouattara a évoqué une éventuelle modification de la Constitution adoptée en 2016.

Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara souhaite faire de ‘petites’ modifications dans la Constitution de 2016
Le Président Alassane Ouattara. Copyright : REUTERS /Afolabi Sotunde

Cette intervention du chef d’Etat était très attendue. La question d’une prochaine candidature à l’élection d’octobre 2020 était en jeu. Mais le n°1 Ivoirien a opté pour le maintien du suspens.

Lire aussi : Mercato : La demande de Cristiano Ronaldo à la Juve (vidéo)

GTA

« Je ferai savoir (ma décision) en 2020. (…) Je vais prendre ma décision au moment opportun et sur la base de ce que mon parti me dira de faire », a déclaré Alassane Ouattara, qui achève son deuxième mandat, après avoir été élu en 2010 puis réélu en 2015.

Orabank

« La Constitution me permet de faire deux autres mandats », a-t-il également affirmé. La loi fondamentale adoptée en 2016 limite à deux les mandats présidentiels, mais a remis les compteurs à zéro, selon la majorité présidentielle. Une interprétation contestée par l’opposition.

Lire aussi : Tueries de masse aux USA : Donald Trump accuse les jeux vidéo et internet

Modification de la Constitution

Le chef de l’État a par ailleurs évoqué une éventuelle modification de la Constitution de 2016. « La modification de la Constitution doit être un processus qui dépend de l’opinion. Nous avons une Constitution depuis 2016. On l’a pratiquée. Il est clair qu’il y a des choses qu’il faut modifier dans la Constitution, mais ce n’est pas pour recaler des candidats. Non », a-t-il déclaré (à écouter à partir de la minute 37 dans la vidéo ci-dessous).

Lire aussi : CEDEAO : le franc-parler du président Alassane Ouattara

Sans donner de détail sur les « petites choses » qu’il estime nécessaire de modifier, il a cependant estimé qu’il fallait « épouser l’air du temps ». « Nous sommes un certain nombre à avoir un certain âge, peut être devrions nous réfléchir à ce que nous pouvons donner à notre pays au-delà d’un certain âge », a détaillé Alassane Ouattara. Quelques instants plus tôt, le président ivoirien avait déjà évoqué cette question de l’âge, citant en particulier Henri Konan Bédié. « J’aurai 78 ans l’année prochaine, mes médecins me disent que je suis en parfaite santé », a-t-il déclaré, notant que l’ex-président Henri Konan Bédié, a « 10 ans de plus » que lui.

Avec L’AFP

Orabank