Le monde entier et les « chinois » en particulier ont perdu un grand homme hier. Un homme qui a marqué son temps et qui demeure une icône de toute une génération. DJ Arafat puisque c’est de lui dont il s’agit a vécu pleinement sa vie. Retour sur la discographie du Daishikan, le Yorobo.

Lire aussi : Décès d’Arafat DJ : l’émouvant message d’A’salfo



Tout a commencé en 2003 avec le titre “Jonathan” qui rendait hommage à DJ Jonathan, un premier hit qui a eu une grande appréciation du public. En 2005, Ange Didier sort son 2e album intitulé “Femmes”. La belle collaboration en 2007 était celle qu’il avait fait avec Christy-B sur le morceau “Abidjan Paris”. Entre temps bien avant 2007, Arafat était en studio ensemble avec Meiway en 2006. De collaboration en collaboration avec des célébrités, le “Kpangor” entre en jeu en 2008 avec Debordo Leekunfa. La nouvelle danse qui a fait une ascension incroyable dans toute l’Afrique. Dans la même année, il sort un nouvel opus “African Tonik” avec le grand Mopao Mokobé, Mohamed Lamine et Mory Kante. En 2009 Debordo le sollicite pour “Lebede”. Le « chouchou » du coupé-décalé vient confirmer sa suprématie avec “Kpangor pour bouger”. Les concepts et les singles qui s’ensuivent deviennent des succès sur le continent africain, du Gabon au Burkina Faso en passant par le cameroun. “Tué pour tué”, c’est l’autre tube toujours repris en chœur par ses fans, un feat avec Debordo Leekunfa en 2009. “On fait pas un peu” et “25 25 arachides” sont ces dernières chansons en 2009 avec ses trois célèbres et talentueux danseurs dénommés Magicien, Ordinateur et Bébé sans os qu’ils offrent au public pour ses prestations scéniques.

Lire aussi: La vidéo du violent choc subi par DJ Arafat diffusée

 L’année suivante, ces tubes s’imposent très vite, de “Djéssimidjéka” en passant par “Gladiator”, “Sao Tao” réalisé avec Yvan Tresor, “Reinta Fouinta” le feat avec Claire Bahi et Debordo Leekunfa, “Sabadam”, “CIE”, “Maman Sery”, l’artiste a fait mouvoir toute une génération à travers ses cris et ses paroles. Toujours en 2010, il rend hommage aux éléphants de la Côte d’Ivoire dans un son qu’Arafat intitule “Hymne Officiel des Éléphants”, une occasion de soutenir Didier Drogba et ses amis qui participaient au mondial 2010 en Afrique du Sud. Ange Didier rejoint Fally Ipupa dans un duo remix de “La Jungle”. L’homme que nous pleurons aujourd’hui a chanté la “Paix en Côte d’Ivoire” avant de sortir “Zoropoto”. Le surnom Yorobo vient du morceau “Yorobo toujours plus fort” qu’il réalise en 2010 pour terminer en toute beauté l’année. Petit Nouchi à Paris”, “Rage 202”, “Aregueder”, “Techno Dance”, “Bezla”, “Frapper Naboula Tala” sont des ouvrages du Yoro dédicacés en 2011. Auteur, compositeur, manager, parolier, l’homme refait surface en 2012 avec “Comme ceci comme cela”, une belle réalisation avec Claire Bahi. “Makoindé” sort dans la même année avec “Bezla Acte 2”, “Coup d’état acte 1”, “Coup d’état acte 2” “L’amour que J’avais pour Toi”, “Geneze de la Vie”. “Kpankaka” et ses remix ont fait bouger les fans, de même que “Makoinde” et “Ketebo”. “Tiens ça feat Claire bahi (2012), “Affaire d’État” Feat Koffi Olomidé retiennent l’attention.

Lire aussi: Togo : Toofan rend hommage à DJ Arafat, un symbole de la musique africaine

“2 Fois Koraman” débute la nouvelle année 2013 et s’en est suivi des reprises “Okay Okay”. “Spot Parisien” (2013), “Bezla Acte 3 (version 2 fois Koraman)”, “Plekess” Feat. Yvan Trésor, “Chébélé” “Touchin Body” Feat. J Martins, “Mets Moi en Garant” Feat. Salvaldor DJ et Wantche, “Guinché GT” Feat Jojo Gabana, “Clashmento, “Serpent Vers le Kui” et dautres remix ont marqué 2013.

D’autres chansons à découvrir dans sa playlist

“Gbinchin Pintin” (2014), “Gbinchin Pintin Acte 2” (2014), “Yele Lele” (2014), “Faro” Feat. J Martins & Fally Ipupa (2014), “Moi et mes Emmerdes” (2014), “Show 2014” Feat YoroGang (2014), “Apero” Feat Toofan (2014), “Naughty” Feat Davido (2014), “2 matin 3 le soir” (2014), “L’Amour” (2014), “Gbobolor” (2015), “Termistocle” (2015), “C’est moi” (2015), “Ça va aller” Feat Maitre Gims (2015), “Vladimir Act1” (2015), “Vladimir Act2” (2015), “Attoté” (2015), “Bobitana” (2016), “Je Gagne Temps” (2016), “Maplorly” (2016), “Movement patata” (2016), “Agbangnan” ( 2016), “Pour les potos” feat Ariel Sheney(2016), “Pour les fans” feat Sidiki Diabaté (2016), “Je veux réaliser” (2016), “J’ai mal” (2016), “Je suis” (2016), “Bats toi” feat Molare (2016), “Nuage de lodie” feat Yvan Tresor (2016), “Bonne année” feat Yorogang (2017), “Tapis vélo” (2017), “Je veux réaliser version atalaku” (2017), “Kpadomkpo” (2017), “Chicotter les tympans” feat Tenor (2017), “Enfant Béni” (2017).

Lire aussi : Décès d’Arafat DJ : les circonstances de l’accident dramatique

Le dernier tube du commandant Zabra fut “Moto moto” sorti récemment qui auraient eu 2000 000 de vues sur Youtube en 3jours. Repose en paix l’artiste!