Côte d’Ivoire : Bolloré sensible à des femmes handicapées

Ce mardi 16 mars, Bolloré Transport & Logistics a fait don d’une unité de production industrielle d’Attieke à l’association des femmes handicapées du Leboutou (AFHL). Un geste qui s’inscrit dans la commémoration de la journée internationale des droits des femmes.

Composé de broyeuses de manioc, de presses à crique, de sémouleurs, de vans spéciaux, de couteaux pour éplucher le manioc, et de divers ustensiles, cette unité vise à augmenter la capacité de production d’attiéké de l’AFHL, réduire la pénibilité de cette activité et favoriser l’autonomisation de ces femmes, confrontées aux difficultés opérationnelles et de financement.

« Notre engagement aux côtés de ces femmes handicapées productrices d’attiéké, traduit notre volonté d’être en première ligne dans la promotion de l’autonomisation des femmes, surtout celles rendues vulnérables du fait de leur handicap. L’enjeu de nos actions en faveur de la gente féminine, est de créer un développement endogène, porté par les femmes », a déclaré Martine Coffi-Studer, présidente du Conseil d’Administration de Bolloré Transport & Logistics Côte d’Ivoire.

Notons que cette coopérative regroupe près d’une centaine de femmes âgées entre 21 à 60 ans et dont la situation de handicap constitue un frein à la célérité du processus de transformation de la matière première en produit fini, en vue de sa commercialisation sur le marché local.

Avec KOACI

Plus d'articles
Coronavirus : l’état d’urgence sanitaire prorogé en Guyane et Mayotte jusqu’au 30 octobre