Tanko Timati

Si Laurent Gbagbo a aussi vite trouvé un pays d’accueil après son acquittement, ce n’est pas le cas de Charles Blé Goudé, lui aussi acquitté par la CPI et libéré sous conditions il y a 17 jours, qui est toujours en résidence dans un hôtel au Pays-Bas.

Charles Blé Goudé, Laurent Gbagbo, CPI, pays européens
Charles Blé Goudé

Le bras droit de Laurent Gbagbo ne peut quitter cet hôtel et fouler le sol néerlandais pour faute de papiers.

Selon le site d’informations Koaci, « le greffe de la Cour Pénale Internationale (CPI) a sollicité en vain cinq pays européens pour accueillir Blé Goudé ».

Koaci indique que « le refus de ces pays se justifierait par la décision rendue par la Chambre d’appel de la CPI ». Ces pays auraient répondu à la CPI que « en cas d’acquittement, les justices européennes n’imposent pas de conditions à la libération ».

Selon ces informations donc, ces pays ne seraient pas prêts à imposer des conditions à un acquitté de justice, pour qu’il vive sur leur territoire.

Charles Blé Goudé, qui reçoit ses proches depuis son hôtel néerlandais, devrait encore patienter pour être situé sur son sort en attendant l’interjection ou non d’appel de la procureure Fatou Bensouda à la décision du 15 janvier des juges de la chambre de première instance prononçant son acquittement et sa libération.