Côte d’Ivoire / Election présidentielle : depuis la Haye, Charles Blé Goudé demande la libération des “opprimés”

Le COJEP, parti politique du ministre Blé Goudé a produit un communiqué le 7 novembre depuis son lieu de résidence au Pays-Bas demandant “la libération immédiate et sans conditions” de Affi Nguessan et Guikahué, arrêtés dans le cadre de l’élection présidentielle du 31 octobre passé.

Il demande la levée du blocus devant les résidences du président Henri Konan Bédié et des autres leaders de l’opposition”. 

Après avoir fait un état des lieux sur les violations des droits humains depuis la présidentielle du 31 octobre 2020, le COJEP a dénoncé et condamné “ces pratiques qui violent les droits élémentaires des hommes politiques“.

Face au durcissement des tensions politiques, le parti de Charles B. Goudé demande à tous les acteurs politiques de “privilégier le dialogue, seule voie pour sortir notre pays de cette autre crise postélectorale qui a déjà causé trop de pertes en vies humaines et de dégâts matériels.” Disant “se tenir aux côtés des opprimés”, le COJEP a réitéré qu’il ne ménagera “aucun effort pour l’instauration d’un État de droit en Côte d’Ivoire”.

Avec Afrikmag

Similaires