>

Côte d’Ivoire : un braqueur arrêté par la gendarmerie portant le nom Gohou

Partager l'article

Facebook
Twitter
Email

En Côte d’Ivoire, la gendarmerie a interpellé dans la nuit du lundi 21 au mardi 22 août, à Bangolo (Ouest, région du Guémon), un présumé “dangereux” chef de gang spécialisé dans les braquages en milieu rural.

Selon l’Agence ivoirienne de presse, l’opération d’interpellation de cet individu, a été possible grâce à un traçage effectué par la gendarmerie nationale sur des téléphones portables volés.

C’est ainsi qu’ils ont pu identifier et localiser le dénommé J. Gohou, chef du gang et ses acolytes comme les utilisateurs de ces appareils dans les villages de Gouéhouo et Béhoué (département de Bangolo) ainsi qu’à Guéhiébly et Diahouin (département de Duékoué).

D’après les témoignages, le gang de Gohou, composé de sept individus, est armé de Kalachnikovs, de fusils de fabrication artisanale et de machettes.

« Gohou et sa bande, qui a malheureusement pris la poudre d’escampette, s’attaquent aux domiciles, commerces et aux usagers sur les pistes villageoises en violant et tuant leurs victimes avant de les dépouiller de tous leurs biens », a expliqué la gendarmerie.

Plusieurs forfaits leur sont attribués, notamment l’assassinat à l’aide d’un fusil calibre 12 à canon scié de Guiguemde Kouidbi, le 17 octobre 2020 sur la piste villageoise de Guéhiébly menant de Bahé Sebon à Michelkro.

Dans la nuit du 23 au 24 décembre 2021, le gang a attaqué sur la piste villageoise de Guéhiébly à Tiémesson, Hugues N’Goran Kouamé, infirmier d’État, le dépouillant de tous ses biens.

La gendarmerie a rassuré que des recherches sont en cours pour débusquer tous les autres membres du gang évaporés dans la nature et, surtout, leur arsenal.

Avec AIP

2021 © L-FRII MEDIA