Sa conférence de presse annoncée la veille était très attendue par les Ivoiriens. Mais l’ex-président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire a, au cours de la rencontre avec les hommes de média, évité les questions sur son avenir politique.

Néanmoins, le cadre a permis au député RDR de Ferkessedougou, Guillaume Soro, d’informer l’assistance de la création d’un comité politique, qui précise-t-il, « n’est pas un parti politique ».

A la question d’une prochaine rencontre avec Laurent Gbagbo, actuellement en liberté ‘sous conditions’ en Belgique, l’ex-chef de la rébellion répond : « Si le Président Gbagbo le désir ; et j’en ai déjà fait l’appel, je le rencontrerai. Il a été Président de la Côte d’Ivoire, j’ai été son Premier ministre, s’il le désir je le rencontrerai ».

Lire aussi : Côte d’Ivoire/Démission ‘forcée’ de Guillaume Soro : les vérités du Président Ouattara ce dimanche 10 février

Enfin, l’ancien Premier ministre ivoirien a profité de l’occasion pour recadrer le Président Ouattara en précisant, contrairement à ses propos lors de l’entretien accordé à RFI, en début de semaine, qu’il se réclamait de gauche et non ‘marxiste’.