L’ex Président de l’Assemblée nationale ivoirienne avait pourtant laissé entendre qu’il ambitionnait poursuivre des études aux USA, mais un incident serait survenu entre temps pour modifier son agenda, indique Koaci ce jour. Les USA refuseraient à Guillaume Soro son entrée sur leur territoire, écrit le journal.

En effet, selon le site ivoirien, le député, qui avait eu un visa d’un an par le passé dans le cadre de ses fonctions de président de l’Assemblée nationale, jouirait désormais d’une fiche de renseignement salée.

Lire aussi : CAN Egypte 2019 : voici les équipes que supportera Claude Leroy

Une source faisant allusion à l’affaire en cours au Burkina (putsch manqué, ndlr) aurait confié au site, dans un français approximatif, “Il a voulu faire un coup d’Etat dans un coup d’Etat, il n’est pas très démocrate”.

Une approche qui pourrait nous donner la mesure des qualificatifs des services de renseignements américains à l’endroit de l’ancien allié du président Ouattara dont l’entourage estime qu’il est “allé trop loin” et qu’il ne peut plus désormais “être protégé” par ce dernier, écrit le site ivoirien.