L’ancien président de l’Assemblée nationale ivoirienne, Guillaume Soro est visiblement frustré de n’avoir pas eu de réponse de la part de l’ancien chef de l’Etat Laurent Gbagbo pour une tête-à-tête.

Lire aussi: Football/Barcelone : Ernesto Valverde vu sous un mauvais œil par Lionel Messi




Devant la presse française et africaine en France, l’ancien chef rebelle Guillaume Soro a réitéré son vœu de rencontrer un jour son mentor Gbagbo. Dans ses propos après avoir indiqué qu’il « a demandé à le voir », Soro a indiqué : « Il (Gbagbo) ne peut dire que je ne l’ai pas soutenu. ». Pour Soro, si Gbagbo lui en veut parce qu’il a conduit la rébellion contre lui en 2010, lui aussi lui reproche de ne pas avoir laissé le pouvoir alors qu’il le lui aurait conseillé.

Lire aussi: Brexit : le programme du gouvernement de Boris Johnson approuvé

Soro explique que même si Gbagbo lui reproche des choses, lui aussi a des choses à lui reprocher.