Côte d’Ivoire : la CPI revient sur le cas Simone Gbagbo

Suite au dépôt mardi par le juge des motifs par écrits de l’acquittement de Laurent Gbagbo et Blé Goudé et interrogé sur le cas de l’ex Première Dame ivoirienne, la cour précise que les deux affaires sont indépendantes et devant des chambres différentes.

« La décision de la Chambre de première instance est sans préjudice de la décision d’une autre Chambre », précise-t-elle.

Lire aussi : Sénégal : le véhicule présidentiel prend feu, Macky Sall et IBK à bord

Elle rappelle que la Chambre préliminaire a ordonné au Greffier de la Cour de demander aux autorités nationales ivoiriennes compétentes de lui fournir dans les plus brefs délais les informations et documents pertinents, y compris les copies des décisions et autres actes des autorités nationales concernant les procédures nationales à l’encontre de Mme Simone Gbagbo.

« La Chambre préliminaire décidera des mesures à prendre après réception de ces documents », indique-t-elle.

Si Madame Gbagbo a été condamnée à 20 ans de prison en mars 2015 pour « participation à un mouvement insurrectionnel », « troubles à l’ordre public et de constitution de bandes armées », elle a recouvré la liberté en aout 2018 suite à la faveur d’une ordonnance d’amnistie prise par le chef de l’Etat, Alassane Ouattara.

Pour les crimes contre l’humanité et de crime de guerre, dont elle fait l’objet de poursuite de la part de la CPI, elle avait été acquittée en mars 2017, alors que le procureur avait requis à son encontre une peine d’emprisonnement à vie.

Avec Koaci

Togocom Night Gift

Togocom Night Gift
Plus d'articles
NTIC : La fonction ”multi-appareils” de WhatsApp bientôt fonctionnelle