Côte d’Ivoire : la femme du Général Makosso dotée après sa mort (photos)

Le weekend dernier Tatiana Kossere, épouse du Général Makosso décédé depuis le 28 mars 2020 a été dotée devant les membres de sa famille comme le veut la coutume bété. Après plusieurs mois de conflit, la famille de Tatiana a finalement accepté la dot du Général Makosso pour épouser leur défunte fille. L’information a été publiée sur la page officielle du Général Makosso :

« EN PRÉLUDE AUX OBSÈQUES DE TATIANA MAKOSSO. CE DIMANCHE 29 NOVEMBRE 2020, LA FAMILLE MAKOSSO ET LA FAMILLE KOSSERE ET LES REPRÉSENTANTS DU VILLAGE D’OKROUYO DE MAMAN TATIANA SE SONT RENCONTRÉS POUR LES CÉRÉMONIES COUTUMIÈRES. LE GÉNÉRAL CAMILLE MAKOSSO ACCOMPAGNÉ DE SON PÈRE ONT HONORÉ MAMAN TATIANA DEVANT SA FAMILLE. UN MOMENT DE JOIE ET D’AMOUR AVANT LES OBSÈQUES », a posté le Général.

Rappelons que, du vivant de Tatiana Kosseré, sa famille n’a jamais voulu de sa relation avec le général Makosso. Ils l’ont accusé de violence sur leur fille et après sa mort ils ont même sorti des preuves de ses violences. En un mot, il était le responsable de la mort de leur fille avec qui il a eu 4 enfants. Suite à ce décès brusque, la famille de la femme a exigé qu’une autopsie soit pratiquée sur le corps de leur fille. Selon le Général Makosso, les résultats de l’autopsie n’ont pas révélé de traumatismes, ni d’empoisonnement, mais selon le professeur Etté, médecin légiste, Tatiana serait décédée probablement dès suite de stress postopératoire.

Selon Makosso, les procédures ont été longues. D’abord une enquête qui a duré 1 mois et tous les témoignages ont démontré d’une mort soudaine et brusque de sa femme. Ensuite, l’autopsie a suivi. Elle a mis 4 heures de temps avec la présence d’un médecin de la belle famille. Finalement, selon Makosso, les deux familles se sont retrouvées chez le juge des référés et il a été décidé que le corps de sa femme lui soit remis pour son inhumation prévue pour le mois de décembre.

Avec Afrique Showbiz.

Plus d'articles
[Vidéo] Un Américain condamné à 160 ans de prison pour avoir imité le jeu GTA dans la vraie vie