Côte d’Ivoire : Laurent Gbagbo a appelé Hamed Bakayoko ; ce qu’ils se sont dit

Laurent Gbagbo a appelé mercredi Hamed Bakayoko au téléphone, rapporte KOACI auprès de la défense de l’ancien chef d’Etat en attente d’un jugement en appel à la CPI.

Maitre Habiba Touré informe “qu’au vu de la situation politique qui s’est crispée avec l’arrestation du Président Henri Konan BEDIE, son épouse, le Premier Ministre Affi N’Guessan, les Ministres Assoa Adou et Maurice Guikahue et de bien d’autres personnalités politiques, le Président Laurent Gbagbo, après 10 ans sans aucun contact avec le pouvoir en place, a appelé ce jour, Monsieur Hamed Bakayoko, en sa qualité de Premier Ministre, Chef de Gouvernement, Ministre de la Défense.”.

Elle précise qu’au cours de cet échange téléphonique, le Président Laurent Gbagbo “a fait part de sa vive préoccupation quant au traitement infligé à Son Excellence, le Président Henri Konan Bédié, Ancien Président de la République de Côte d’Ivoire, ainsi qu’à d’autres personnalités politiques.”

L’avocat rapporte également que le Président Laurent Gbagbo “s’est ému tout particulièrement de la situation vécue par Madame Henriette Bédié qui, nonobstant son état de santé et le fait qu’elle ne fasse pas de politique, se retrouve séquestrée à son domicile.”.

Par ailleurs, toujours selon l’avocate, le Président Laurent Gbagbo “a tenu à inviter le Premier Ministre Hamed Bakayoko, à apaiser la situation en favorisant le dialogue plutôt que la répression.”

Elle précise qu” il s’est réjoui de la très bonne disponibilité du Premier Ministre Hamed Bakayoko qui a promis de poser des actes en faveur de la décrispation du climat politique.”.

Sans avoir besoin de rappeler que c’est Hamed Bakayoko qui avait porté assistance à Laurent Gbagbo après son arrestation en avril 2011, l’avocate personnelle de l’ancien chef d’Etat affirme que ce dernier “apporte sa solidarité aux familles des personnes séquestrées et appelle l’ensemble des militants à garder leur sérénité.”.

Pour rappel, après la défiance envers l’Etat et la création d’un Conseil National de Transition, que la communauté internationale dénonce et appelle à son arrêt, l’ordre a été donné d’empêcher les réunions de l’opposition chez le Président Bédié, devenu QG de la défiance à l’ordre constitutionnel.

Enfin, prétexte contextuel ou pas, quand on sait que Laurent Gbagbo souhaite négocier son retour au Pays avec Alassane Ouattara, reste à savoir si ce premier appel à l’homme lige du Président ivoirien fraichement réélu, sera suivi d’autres.

Avec KOACI

Plus d'articles
Un Togolais réussit à gravir le plus haut sommet de l’Afrique, Kilimandjaro