Côte d’Ivoire : l’émouvant message de Charles Blé Goudé aux Ivoiriens ce mercredi

Comme il l’avait promis, Charles Blé Goudé s’est adressé ce mercredi 27 mars 2019 aux Ivoiriens pour la première fois depuis son acquittement et sa libération par la Cour pénale internationale (CPI).

Charles Blé Goudé, Hollande, Gbagbo
Charles Blé Goudé fixe enfin une date pour parler depuis la Hollande

Dans une vidéo d’environ 12 Minutes, l’ancien « général de la rue » a réaffirmé son engagement pour la paix et la réconciliation en Côte d’Ivoire. « Mon engagement pour la paix et la réconciliation n’obéit à aucun calcul politicien. Il est sincère. Au regard de notre actualité sociopolitique, chaque jour, les murs de méfiance gagnent en épaisseur et en hauteur. Le fossé social, quant à lui, continue de se creuser avec une obstination que rien ne semble arrêter. Et manifestement, nous semblons habités par la peur », a déploré Charles Blé Goudé.

Lire aussi Algérie : descente aux enfers de Bouteflika

Selon l’ex Ministre de la Jeunesse du Président Laurent Gbagbo, cette grande hantise qui accompagne, comme d’habitude, les processus électoraux ivoiriens, semble encore de retour. « Est-ce une fatalité ? Non ! Absolument pas ! Une simple observation permet de comprendre, que dans les pays présentant les mêmes profils que le nôtre, toutes les énergies sont organisées et tendues vers le développement. Au Ghana voisin, l’organisation des élections, est devenue un fait banal de la vie nationale (…) Nous devons travailler à doter notre pays d’institutions fortes et crédibles, et non des instituions assujetties au pouvoir en place », a-t-il affirmé.

Charles Blé Goudé réaffirme son engagement pour la paix et la réconciliation en Côte d’Ivoire. « Je serai un instrument au service de la paix et de la réconciliation dans mon pays, la Côte d’Ivoire. Quel que soit ce que chacun de nous aura vécu, nous devons apprendre à nous pardonner les uns les autres », suggère Charles Blé Goudé.

Lire aussi Côte d’Ivoire : les raisons d’expulsion de Kemi Séba enfin dévoilées

Pour l’ex-pensionnaire de la CPI, le pardon est une solution inévitable à la reconstruction d’une Côte d’Ivoire nouvelle et de paix. « Nous devons construire notre pays dans le respect de nos différences sociales », dit-il, ajoutant qu’aucune ambition politique, aussi noble soit-elle, n’est au-dessus de la vie des Ivoiriens. « Ce sont nos différences qui enrichissent le débat politique », dirat-il, poursuivant que sa détention n’a aucunement altérer son moral, encore moins l’espoir de revoir ‘’mon beau pays à nouveau réuni’’. En clair, la posture de Charles Blé Goudé n’est pas différente de celle adoptée depuis quelque temps par Guillaume Soro dont le pardon et la réconciliation sont devenus les maîtres-mots.

Plus d'articles
Permis de conduire : il réussit enfin le test théorique après plus de 158 tentatives