Côte d’Ivoire : les petits moments de détente de l’ex-président Blaise Compaoré à Abidjan

Au pouvoir depuis 1987, Blaise Compaoré (milieu) a été contraint en 2014 de s’exiler en Côte d’Ivoire suite à une révolte populaire. L’ex-homme fort de Ouagadougou, qui vivrait confortablement du côté d’Abidjan, rêverait de rentrer prochainement dans son pays.

Côte d’Ivoire : les petits moments de détente de l’ex-président Blaise Compaoré à AbidjanCet ex-chef d’Etat, qui a été de tous les fronts de médiation ces 30 dernières années dans la sous-région, est la personnalité à laquelle Jeune Afrique consacre le numéro 3 de sa série  ‘La vie après le pouvoir’.

Lire aussi : Le géant japonais Mitsubishi a des projets pour le Togo

Moments de détente

Dans ce numéro, l’on apprend davantage sur quelques moments de détente du président déchu.

Invité lors des fêtes de la nouvelle année chez son grand ami, Adama Toungara, écrit le journal, l’ancien président, qui rencontre souvent peu de monde, s’est laissé aller, malgré la foule, à son loisir favori : la danse notamment la rumba et le rock and roll.

Lire aussi : RDC-France : Félix Tshisekedi annoncé chez Emmanuel Macron

L’on apprend également que cet hôte discret des autorités ivoiriennes va, de temps en temps, dîner dans les restaurants huppés de la ville, comme Le Montparnasse et Le Grand Large. « On l’aperçoit parfois sur la plage d’Assinie. Il s’est également rendu à Abengourou récemment », écrit le journal.

Lire aussi : Togo : Braquage du jeudi nuit à Kégué, un des malfrats (déjà) arrêté par la police

Voyages à l’extérieur de la Côte d’Ivoire

Pour briser la monotonie de son exil ivoirien, Blaise Compaoré voyagerait dans d’autres pays de temps à autre. Selon le magazine, l’ex-président s’est rendu récemment au Maroc où il a fait ses check-up médicaux et s’est fait soigner d’une fracture du fémur.

En 2018, on apprend que l’ex-maitre du Palais de Kosyam s’est rendu au Sénégal, pour profiter des plaisirs balnéaires de la Petite-Côte.

Togocom Night Gift

Togocom Night Gift
Plus d'articles
Muhammadu Buhari : « La sécurité de tous les Nigérians est ma principale priorité »