Côte d’Ivoire : suspension des manifestations jusqu’en mi-septembre par les autorités

Les manifestations publiques sont suspendues jusqu’au 15 septembre 2020. C’est ce qu’ont annoncé les autorités ivoiriennes le mercredi 19 août, l’avant-veille d’une marche des femmes de l’opposition contre un 3e mandat d’Alassane Ouattara.

LdC : l’Atalanta se prépare à la titularisation de Kylian Mbappé

« Le conseil (des ministres) a décidé de la suspension des manifestations sur la voie publique pour les autoriser seulement dans les enceintes closes », précise le communiqué.

« La mesure prise dans le cadre de l’état d’urgence en cours est effective jusqu’au 15 septembre (…) et tire les conséquences du bilan humain et matériel des précédentes manifestations et des risques d’ouverture de poches de conflits communautaires », d’après le texte.

Côte d’Ivoire, mandat de Ouattara : une nouvelle arrestation fait grand bruit

Rappelons que près d’une semaine avant cette annonce, de violentes manifestations liées à l’annonce de la candidature controversée du président Alassane Ouattara pour un troisième mandat, ont dégénéré pendant trois jours, faisant « six morts, une centaine de blessés, 1 500 déplacés internes, 69 personnes interpellées ainsi que de nombreux dégâts matériels », selon le bilan officiel.

Plus d'articles
Covid-19 : faut-il vacciner les personnes ayant déjà été infectées par le virus ?