in

Côte d’Ivoire : un employé temporaire à Moov jeté en prison pour détournement de volume internet

Image illustrative

C’est l’affaire qui défraie la chronique en ce moment. Un employé temporaire de l’opérateur mobile Moov, croupit derrière les barreaux de la Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan (MACA) depuis le 18 avril dernier. Pour cause, il est accusé d’avoir détourné un important volume d’internet, estimé à plus de 53 millions Fcfa.


Publicité L-FRII


Répondant au nom d’Olivier Bassa, un employé temporaire à Moov, dans une agence de Bouaké au centre du pays, crie aujourd’hui son innocence dans une affaire, qui soulève encore bon nombre de doutes. Il est accusé par son entreprise d’avoir détourné un important volume d’internet, en destination de plusieurs clients, au cours d’une période.

Titulaire d’un master 2 en Marketing et payé à 100.000Fcfa le mois, l’intéressé se dit nullement concerné par les faits. Mieux, il relève avoir lui-même découvert l’organisation d’un système frauduleux au sein de l’entreprise, en prenant soin de notifier la faille à ses hiérarchies. Mais cette dernière restait sans suite, jusqu’à ce qu’il soit inopinément arrêté par la police économique, puis transféré à la MACA.

Dans cette affaire pleine de mystère, le mis en cause crie donc au complot, qui semble évident pour lui, au regard de plusieurs preuves dont il disposerait.

En réponse, la direction générale de l’entreprise mobile, a fait savoir en substance dans un communiqué publié mercredi, que si l’innocence de Olivier Bassa est plus vraisemblable que sa culpabilité, il recouvrera alors sa liberté.

Santé : le Togo à l’heure du bilan de la contractualisation

Togo : renforcement du plateau technique de la radiographie du CHU Kara