Côte d’Ivoire : vers un rapprochement entre Bédié et Gbagbo

Comme annoncé, les émissaires  d’Henri Konan Bédié ont été reçus mardi à Bruxelles par Laurent Gbagbo.

Selon le communiqué qui a sanctionné la rencontre, le PDCI-RDA reconnait l’ex président ivoirien comme le premier responsable du Front populaire Ivoirien (FPI).

« Rencontre entre la délégation du PDCI-RDA mandatée par Henri Konan BEDIE, Président du PDCI-RDA et Laurent GBAGBO, Président du Front Populaire Ivoirien (FPI) Le mardi 07 Mai 2019, Laurent GBAGBO, Président du FPI, a accordé une audience à une délégation du PDCI-RDA, conduite par Monsieur Maurice Kakou GUIKAHUE, Secrétaire Exécutif en chef du PDCI-RDA (…)Elles ont également affirmé leur détermination pour la préservation des acquis démocratiques en Côte d’Ivoire en vue de sauvegarder l’autonomie des partis politiques et la non-ingérence du pouvoir exécutif dans le fonctionnement de ceux-ci», peut-on lire dans la déclaration conjointe qui a sanctionné cette audience.

Au constat Henri Konan Bédié semble avoir trouvé comme interlocuteur au FPI, Laurent Gbagbo, au détriment de celui qu’on pourrait qualifier comme étant son « poulain », Pascal Affi N’ Guessan.

D’ailleurs avec ce dernier, il avait eu plusieurs rencontres à Daoukro en vue de la mise place d’une plateforme de l’opposition, qui n’a d’ailleurs pas été évoquée lors de la rencontre à Bruxelles, si l’on s’en réfère au document.

Nous l’indiquions dans nos précédents articles qu’un rapprochement entre Bédié et Gbagbo avait plus de chance de faire bousculer le RHDP, que de s’allier à certains mouvements politiques dont le poids à l’épreuve du terrain reste à démontrer.

Henri Konan Bédié  a-t-il compris et décidé de lâcher Affi N’Guessan pour son mentor dont la popularité est restée intacte malgré son transfèrement à la Cour Pénale Internationale (CPI), il y a de cela huit (08) ans ? Les jours à venir nous en diront plus…

Plus d'articles
En plein coronavirus, 3 astronautes ont décollé pour la station spatiale internationale