in

Côte d’Ivoire : voici ce que le gouvernement promet de faire des 18 mille tonnes de riz birman ‘avarié’

Image d'illustration

Les 18 mille tonnes de riz birman, en provenance de la Guinée, qui ont été débarquées au Port autonome d’Abidjan après avoir été achetées par un grossiste, continuent de défrayer la chronique, a constaté Koaci.

Après les analyses prélevées sur ce riz par les autorités (relevés phytosanitaires par le ministère de l’Agriculture et du commerce conformément à toutes marchandises importées, ndlr), il était clairement ressorti, au grand dam de l’acheteur, peut être abusé par les vendeurs, qu’il n’était propice à la consommation.

« Ces 18 mille tonnes de riz qualifiés ‘avariés’ après des analyses faites par le ministère du Commerce, sont sous scellés. On ne peut pas accéder à ce riz. Il s’agit de 18 mille tonnes. Ce n’est pas 18 tonnes. Donc ces 18 mille tonnes vont être détruites de façon méthodique avec la procédure en vigueur », a déclaré hier le ministre de la Communication et des Médias, Porte-parole du Gouvernement.

Lire aussi Samuel Eto’o : « c’est moi qui ai fait gagner le Barça et non Messi, Pep doit s’excuser »

Sidi Tiémoko Touré demande à ses concitoyens de patienter, car la destruction des 18 mille tonnes de riz birman se fera.

« Le Gouvernement a été très transparent dans la gestion de ce dossier, puisque très tôt, les associations de consommateurs ont été associées à l’effet de constater et de suivre toutes les procédures de bout en bout. Je ne pense pas que quelques riz provenant de ce stock peuvent se retrouver sur le marché, » a-t-il indiqué.

« Il faut que nos concitoyens soient rassurés à ce niveau le gouvernement veille à leur bien-être alimentaire, sur leur bien-être ne général, » a mentionné le Porte-parole du Gouvernement.




Ad Nunyalab


Ad Nunyalab
Mise en œuvre du PND: le Togo bénéficie d’un soutien de taille à Washington

Mise en œuvre du PND: le Togo bénéficie d’un soutien de taille à Washington

Ghana: Jerry Rawlings refuse que son nom soit attribué à une Université

Ghana: Jerry Rawlings refuse que son nom soit attribué à une université