Une prétendue image de la dépouille mortelle de DJ Arafat a été présentée sur la toile dans la soirée du dimanche 18 août 2019, six jours après la mort brutale de l’icône de la musique ivoirienne.

Lire aussi : Stars africaines : un nouveau record pour le Nigérian Wizkid



Le cadavre présenté dans son casier mortuaire à Ivoire sépulture (Ivosep) Treichville serait en fait celui de Bori Thierry François d’Assise dit Thierry Zoh, ex-chargé d’affaire à AREEL Group, décédé le 20 juin 2019 à la suite, lui aussi, d’un accident de moto sur la route, rapporte Afriksoir.

Thierry Zoh était, en effet, très connu dans le milieu du showbiz, des événements et de la nuit. Il a été inhumé le samedi 10 août 2019 à Zégréboué, village de la sous-préfecture de Sassandra, deux jours avant le décès brutal de DJ Arafat.

Lire aussi : Un fidèle cocu simule une transe en plein culte, juste pour taper le pasteur

Comme une traînée de poussière, la prétendue image de la dépouille avait suscité de vives réactions. Ce tollé a poussé Ivosep à produire un démenti, « personne n’a eu accès au corps de DJ Arafat, depuis la visite des membres de sa famille mercredi dernier. Cette image, qui circule sur les réseaux sociaux, est un montage ».


Avant d’ajouter, « la Direction d’Ivosep Côte d’Ivoire tient à rappeler que selon ses règles de fonctionnement, aucun employé n’est autorisé à prendre une photo à un défunt quel que soit son rang social ».