in ,

‘Cotton-4 + Togo’ : les acteurs veulent mieux faire pour les prochaines campagnes agricoles

Le projet ‘Cotton-4 + Togo’ est au cœur d’une rencontre, entre acteurs de la filière cotonnière, ouverte, ce début de semaine à Lomé, par le ministre en charge de l’Agriculture, Colonel Ouro-Koura Agadazi.

Cotton-4+Togo, filière, cotonnière, ministre en charge de l’Agriculture, Ouro-Koura Agadazi, Mali, Burkina Faso, Tchad, Brésil, Togo, Cotton-4,  Agence brésilienne de coopération, ABC, Entreprise brésilienne de recherche agricole, EmbrapaTroisième rencontre du genre, il s’agit pour ces acteurs venus des pays, tels que le Mali, le Burkina Faso, le Tchad, le Brésil, et le Togo, dans lesquels ce projet est mis en œuvre, de faire un point sur les activités menées au cours de la campagne agricole 2017-2018, de définir de nouvelles perspectives, et d’échanger des expériences et des bonnes pratiques.

Baptisé ‘Cotton-4’, ce projet, lancé en 2009, est une initiative de l’Agence brésilienne de coopération (ABC) en partenariat avec l’Entreprise brésilienne de recherche agricole (Embrapa). Son objectif est d’accroître la qualité et la quantité de production de coton, à travers des échanges d’expériences et de bonnes pratiques entre les pays pilotes.

Le Togo, qui s’est associé au projet en 2015, a bénéficié d’appui financier du Gouvernement brésilien pour soutenir ses producteurs de coton. Les résultats sont déjà palpables et l’ambition future est de porter la production cotonnière à 200.000 tonnes/an à l’horizon 2022 contre 120.000 tonnes/an actuellement.



Saham Ad

Les 10 vertus du gombo que vous ne connaissiez pas – une vraie alternative au viagra

Début des épreuves écrites du Bac 2, session août 2018 au Togo