C’est une nouvelle qui jette un coup de froid dans le monde sportif africain. Après l’éviction du Cameroun de l’organisation de la CAN, en fin de mois dernier, le Maroc aussi vient de jeter l’éponge.


CAN, Maroc, CAF, Rachid Talbi Alami, CAN 2019, Ghana
Rachid Talbi Alami

Pourtant, le royaume chérifien était donné favori pour remplacer le pays de Paul Biya. Les mauvaises langues l’ont même accusé d’avoir tiré les ficelles pour inciter la CAF à réattribuer la compétition.

A J-2 de l’expiration du délai de dépôt des candidatures fixé par la CAF, la déclaration fait grand bruit. Et c’est par la voix de son ministre des Sports, Rachid Talbi Alami, que le Maroc a annoncé qu’il ne sera pas candidat à l’organisation de la CAN 2019.

Le mystère s’épaissit ainsi quant à l’identité du pays qui remplacera le Cameroun comme organisateur de la CAN 2019. Il convient de noter que les prétendants ont jusqu’à vendredi minuit pour manifester leur intérêt.

Aux dernières nouvelles, le Ghana se dit prêt pour accueillir la compétition.