>

Coup dur pour le milliardaire : Aliko Dangote perd 2 milliards de dollars en 3 mois alors que…

Partager l'article

Facebook
Twitter
WhatsApp

Après avoir gagné 1,9 milliard de dollars au cours des cinq premiers mois de 2022, l’homme le plus riche d’Afrique, Aliko Dangote, a vu sa valeur nette chuter de 2 milliards de dollars au cours des trois derniers mois en raison d’une chute prolongée du cours de l’action de sa société phare, Dangote Cement Plc.

Dangote, qui tire la majorité de sa valeur nette de sa participation de 86% dans Dangote Cement, rejoint une longue liste de milliardaires africains dont la richesse a sensiblement diminué au cours du dernier trimestre, notamment Johann Rupert, Patrice MotsepeStrive Masiyiwa et Mohammed Al-Amoudi.

Selon l’indice Bloomberg Billionaires, la valeur nette de Dangote a chuté de 2 milliards de dollars au cours des trois derniers mois, passant de 21 milliards de dollars le 30 mai à 19 milliards de dollars au moment de la rédaction de ce rapport, ce qui en fait maintenant le 75e homme le plus riche du monde, contre la 65e place plus tôt cette année.

La baisse de 2 milliards de dollars de sa valeur nette peut être attribuée à la baisse soutenue de la valeur marchande de sa participation de 86% dans Dangote Cement, alors que les acteurs du marché continuent de vendre leurs participations dans un contexte de craintes d’un ralentissement économique et d’une baisse du rendement réel des actifs financiers. 

Les actions de Dangote Cernent ont chuté de plus de 18% depuis mai, passant de N300 (0,7085) par action à N245 (0,5786 $), les investisseurs continuant de vendre leurs participations dans le principal fabricant de ciment après avoir annoncé une baisse à deux chiffres de ses bénéfices au premier semestre 2022.

Selon les résultats financiers récemment publiés par le groupe, son bénéfice a diminué de plus de 10% au premier semestre 2022, passant de 191,63 milliards de nairas (460,8 millions de dollars) à 172,1 milliards de nairas (413,8 millions de dollars).

Les bénéfices de Dangote Cement ont été affectés par une augmentation des frais de vente et de distribution, ainsi que par un bond des coûts de production directs entraînés par les coûts de l’énergie, en plus d’une perte de change latente de 40,66 milliards de nairas (97,8 millions de dollars).