>

Coupe du monde 2022 : la participation d’une équipe à la compétition sérieusement compromise

Coupe du monde

Partager l'article

Facebook
Twitter
WhatsApp

Sepp Blatter a 86 ans mais encore la recette pour faire parler de lui. Quelques jours après avoir indiqué que la décision d’organiser la Coupe du monde 2022 au Qatar était une “erreur”, l’ancien président de la FIFA, entre 1998 et 2015, en a remis une couche lors d’un entretien accordé au tabloïd suisse Blick.

“On devrait exclure l’Iran de la Coupe du monde”, a-t-il estimé, pointant du doigt le non-respect du droit des femmes et la répression par le régime iranien des manifestations depuis plusieurs semaines. 

Il précise dans cet entretien qu’il aurait pris cette sanction s’il avait été encore patron du football mondial.

Dans le groupe de l’Angleterre, des Etats-Unis et du Pays de Galles, l’Iran va disputer son 6e Mondial, le 3e de suite qui n’aurait jamais eu lieu si Sepp Blatter était encore à la tête de la FIFA.

Reste à savoir si son successeur tentera d’étudier sa déclaration et prendre une décision vis à vis de l’Iran.