>

Coupe du monde 2022 : pourquoi Hugo Lloris refuse de porter le brassard LGBT

Partager l'article sur :

Quelques détails à régler, et viendra le départ au Qatar pour l’équipe de France. A la veille de s’envoler en direction de Doha et de leur luxueux camp de base, les 26 joueurs tricolores et le staff ont posé ce mardi pour la traditionnelle photo officielle. Un cliché où figurent Marcus Thuram, le dernier appelé de la liste, mais aussi les tauliers du groupe comme Raphaël Varane, Hugo Lloris ou encore Karim Benzema. Tout ce beau monde a rendez-vous avec son histoire alors qu’il faudra suppléer les absences de Paul Pogba et N’Golo Kanté pour défendre son titre de champion du monde, chèrement acquis en 2018.

A 35 ans, le gardien et capitaine des Bleus devrait voir ses responsabilités augmenter dans le vestiaire, lui qui prône un leadership naturel. C’est en effet lui qui est invité à s’exprimer en conférence de presse pour aborder les sujets extra-sportifs les plus délicats, comme le refus de Kylian Mbappé de participer à une opération avec les sponsors.

Ce 14 novembre, le papa attentionné de Anna-Rose, Giuliana et Léandro a été questionné au sujet des différentes polémiques qui entourent le Mondial au Qatar, et a annoncé qu’une action en faveur des droits humains serait enclenchée prochainement. En revanche, il a tiré en touche quant à la possibilité de porter un brassard LGBT aux couleurs arc-en-ciel pendant le tournoi. “Avant d’entreprendre des choses, il faut l’accord de la FIFA et de la FFF. Sur ce dossier, j’ai mon opinion personnelle, et ça rejoint celle du président”, a-t-il assuré, alors que Noël Le Graët lui avait déconseillé de le faire.

“Lorsqu’on accueille des étrangers en France, on a l’envie qu’ils se prêtent à nos règles et respectent notre culture. J’en ferai de même lorsque j’irai au Qatar. On peut ne pas être d’accord avec ça, mais je montrerai du respect”, a-t-il ajouté. Un bon soldat qui devra utiliser les mêmes gants pour stopper les tirs adverses.