Couple : il demande à sa compagne de se suicider comme «preuve d’amour»

S’ils sont avérés, des faits de violences psychologiques «dépassent l’entendement», écrit «L’Est Républicain». Un homme de 47 ans de Vesoul, en Haute-Saône, aurait en effet par deux fois demandé à sa compagne de se suicider. Un geste ultime qu’elle se devait faire pour «prouver son amour», selon lui.

«Les pressions psychologiques exercées» ont amené la victime «à absorber 80 cachets de somnifères génériques nécessitant une hospitalisation», écrit la Police nationale de la Haute-Saône.

 Ensuite, après sa sortie de l’hôpital, «il lui demandait de se suicider si elle l’aimait pour rejoindre ses deux amis morts. Il insistait sur le fait que le suicide était une preuve d’amour», soulignent les forces de l’ordre. Cette femme a déposé une plainte pour «incitation au suicide».

Son conjoint a été interpellé et placé en garde à vue. Lors d’une perquisition à son domicile, les agents ont en outre découvert des faux billets «grossiers» et toute une série d’armes, armes à feu comme armes blanches, qui ont été détruites, selon le Matin.

Le quadragénaire a été remis en liberté à l’issue de sa garde à vue. Il devra s’expliquer à la barre du tribunal correctionnel de la Haute-Saône, à Vesoul, note le quotidien français.

Similaires