Couple : Le surnom que les petits-enfants de Brigitte Macron donnent au président

L’histoire du couple présidentiel français inspire plus d’un. Malgré la différence d’âges entre Emmanuel et Brigitte Macron et leur famille recomposée, la complicité entre la grande famille est née depuis leur mariage il y a plus de 13 ans.

Outre le rôle de mari, Emmanuel Macron a également ceux de beau-papa et de grand-père. La fille de sa chère et tendre, Tiphaine Auzière, 37 ans, est mère de deux enfants (Elise et Aurèle), Laurence Auzière-Jourdan, 44 ans, est maman de trois enfants (Emma, Alice et Thomas), tandis que l’aîné de la Première dame, Sébastien Auzière, 46 ans, est papa de deux enfants (Camille et Paul). Et entre le chef de l’État et les sept petits-enfants de son épouse, une grande complicité s’est créée.

Dans le reportage intitulé Les coulisses d’une victoire, diffusé sur TF1 le lundi 8 mai 2017, au lendemain de l’élection d’Emmanuel Macron à la tête du pays, une scène particulièrement touchante a été filmée par les équipes de Troisième Œil. En pleine répétition de son discours, l’énarque était interrompu par sa femme, pour lui montrer des images sur son téléphone.

L’une de ses petites-filles avait enregistré une vidéo pour l’encourager. “Daddy ! Vas-y Daddy, t’es le meilleur”, lui lançait-elle. Un doux surnom qui semble plaire à Brigitte Macron. Sur les ondes de RTL le jeudi 20 juin 2019, elle évoquait ainsi son mari, auprès de Marc-Olivier Fogiel, comme le rapportait Femme Actuelle : “Il se fait appeler Daddy. Il aime énormément les petits-enfants.”

Le pensionnaire de l’Élysée est très proche des petits-enfants de Brigitte Macron. Alors, si l’un de ses adversaires ose évoquer sa vie privée, Emmanuel Macron peut se montrer susceptible. Dans son ouvrage baptisé Un personnage de roman, dont L’Obs dévoilait quelques extraits le jeudi 7 septembre 2017, Philippe Besson révèle une anecdote à ce sujet.

Quand Jean-Marie Le Pen avait lancé au mois de mai de la même année : “Il parle d’avenir mais il n’a pas d’enfants”, le président de la République n’avait pas tardé à réagir. “Alors, soudain, au détour d’une phrase, son regard vire au sombre, le ton se fait martial quand il lance : ‘J’ai des enfants et des petits-enfants de cœur !’ mais la voix chevrote, trahissant à la fois une colère et une émotion. C’est sa zone sensible. C’est sa fragilité non dissimulable. C’est son talon d’Achille : si on veut l’atteindre, lui, si on veut lui faire perdre son calme, alors c’est là qu’il faut porter le fer”, lit-on sur ces pages. Le point sensible d’Emmanuel Macron.

Plus d'articles
Togo / Musique : Mic Flammez sort du silence, “Je ne contrôle pas le game, je suis le game”