Courir pour maigrir ? Faux ; ce qu’il faut savoir

Il est temps d’arrêter de croire en certaines idées reçues, notamment courir pour maigrir. Selon les travaux de Herman Pontzer, anthropologue spécialiste de l’évolution, qui a étudié une tribu de chasseurs-cueilleurs en Tanzanie, les Hazda, multiplier les heures de footing ne ferait pas perdre de poids.

Dans cette tribu, les hommes adultes courent en moyenne 14km par jour pour trouver leur nourriture. Mais l’analyse de leurs urines lui a permis de calculer la quantité de dioxyde de carbone qu’ils produisent, soit l’énergie utilisée par leur corps (le dioxyde de carbone est relâché dans le sang par les organes, les muscles, lorsqu’ils sont actifs), révélant que, malgré leur très grande activité physique, l’énergie qu’ils dépensent par rapport à leur masse corporelle, est sensiblement identique à un adulte de nos sociétés, beaucoup plus sédentaire.

Courir de grandes distances tous les jours ne brûle donc pas plus d’énergie que le fait de mener une vie moins sportive. Un résultat qui s’explique par le fait que 60% des calories brûlées par notre corps le sont au repos et elles sont utilisées par les muscles et les organes pour les tâches quotidiennes, et notamment par le cerveau, puisque l’hypothalamus est le principal brûleur de calories, explique le professeur de l’université de Duke (Caroline du Nord, Etats-Unis) dans son livre “Burn”. Il s’occupe par exemple du fonctionnement du système immunitaire, de la régulation de la température corporelle ou de la sécrétion d’hormones, phénomène qu’on ne voit pas. 

Du fait que lorsqu’une personne fait du sport, une partie de l’énergie utilisée par le cerveau est redirigée vers les muscles et les parties du corps qui servent à l’exercice, le système immunitaire par exemple réagit beaucoup moins au stress lorsque le corps est mobilisé par une activité sportive, et la production d’hormones est également réduite, rapporte Cnews. D’ailleurs, les Hazda ont un taux de testostérone deux fois plus faible que les hommes de nos sociétés, selon l’étude.

S’il est donc clair que courir ne fait pas maigrir, l’énergie globale utilisée par notre corps restant stable quel que soit le niveau d’activité pratiqué,  le sport en lui-même est primordial car il permet de vivre mieux et plus longtemps en aidant entre autre au bon fonctionnement du cœur et du corps en général.

Plus d'articles
Concert de Fally Ipupa : ce fan camerounais a failli déstabiliser l’artiste (vidéo)