Covid-19 : cette troublante vérité sur Donald Trump qui ressurgit

Le vendredi 12 février, une enquête du New York Times affirme que l’ancien président, Donald Trump, a menti à la population américaine. En effet, cette enquête révèle qu’il a menti au sujet de sa contamination à la Covid-19.

Selon les informations récoltées, l’ancien président des États-Unis a contracté une forme du virus bien plus grave que ce qu’il avait déclaré à l’époque.

En octobre dernier, la nouvelle est tombée : le chef d’État était officiellement porteur de la Covid-19. Mais très vite, il a communiqué pour rassurer la population sur son état de santé. Sean Conley, son docteur, affirmait devant la presse que le taux d’oxygène dans le sang du président de l’époque n’avait chuté qu’à 93. La maladie est jugée grave si ce taux descend sous 90. En réalité, selon le New York Times, il serait tombé aux alentours de 80.

Avant de rejoindre l’hôpital militaire, la santé de Donald Trump s’avérait très alarmante. Comme le rapporte Le Parisien, se basant sur les informations du New York Times, l’élu républicain a failli être placé sous respirateurs.

Avec ces révélations, plusieurs actions de Donald Trump se retrouvent de nouveau scrutées. De nombreuses interrogations entourent désormais le débat présidentiel du 29 septembre qui l’a opposé au désormais nouveau président des États-Unis, le démocrate Joe Biden. Était-il déjà porteur du virus ? Trois jours plus tard, il avait dû être pris en charge à l’hôpital.

Même en coulisses, Donald Trump avait déjà hésité à être hospitalisé. C’est la perspective d’être transporté par les services secrets si son état de santé s’aggravait qui l’aurait poussé à accepter de se rendre à l’hôpital selon le New York Times.

Pourtant, même après avoir été hospitalisé à cause de sa contamination au Covid-19, le désormais ancien président américain avait continué de vouloir rassurer sur son état de santé. Il avait été jusqu’à se déplacer devant le bâtiment, à l’intérieur d’une voiture, pour se montrer devant des militants inquiets pour lui.

Avec actu.orange.fr

Plus d'articles
Tanzanie / Présidentielle : John Magufuli “écrase” dans les urnes