Covid-19 : comment l’OMS prépare la campagne de vaccination en Afrique

Pendant cette période marquée par une avancée considérable dans la production de vaccins contre le Coronavirus, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) se lance dans la sensibilisation des pays africains. Le jeudi 26 novembre, le docteur Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS Afrique, a exhorté les gouvernements à mieux se préparer à la campagne de vaccination.

« La plus grande campagne de vaccination dans l’histoire de l’Afrique est sur le point d’être lancée, et les gouvernements africains doivent urgemment intensifier leur préparation. Nous avons besoin d’un leadership actif et d’engagement aux plus hauts niveaux des gouvernements avec des plans de coordination nationale solides et complets, ainsi que des systèmes en place ».

Pour le Dr Matshidiso, la réussite de cette campagne passe par son appropriation par la communauté. « Développer un vaccin sûr et efficace n’est que la première étape d’un déploiement réussi. Si les communautés ne sont pas associées et convaincues que le vaccin protégera leur santé, nous ferons peu de progrès.

Il est essentiel que les pays s’adressent aux communautés et soient attentifs à leurs préoccupations et leur donnent voix au chapitre dans ce processus ».

Selon l’OMS, quarante pays d’Afrique ont déjà mis à jour l’outil d’évaluation de l’état de la préparation à l’introduction du vaccin contre le Covid-19 (VIRAT).

Ce document, destiné aux ministères de Santé, fournit une feuille de route pour que les pays planifient l’introduction du vaccin contre le Covid-19. Il couvre dix secteurs ; entre autres, la planification, la coordination, le financement, les services de livraison, la logistique, la sécurité du vaccin, la surveillance, la communication et l’engagement communautaire.

Durant cette période, l’Agence onusienne en collaboration avec ses partenaires travaillent pour garantir l’accès équitable aux vaccins en Afrique à travers le mécanisme COVAX. Une démarche, qui selon l’institution, permettra « de fournir, dans un premier temps, une protection à 20 % de la population africaine ». 

À en croire les dernières données, le coût du déploiement du vaccin sur le continent est évalué à environ 5, 7 milliards de dollars. Ce montant est basé sur les estimations du mécanisme COVAX d’un prix moyen du vaccin à 10, 55 dollars américain par dose.

Avec Afrik

Plus d'articles
“Didier donc c’est vraiment fini et tu pars loin de nous”, la triste lettre de pardon d’un internaute à DJ Arafat