Covid-19 : la Hollande aussi arrête le vaccin AstraZeneca

Le dimanche 14 mars, la Hollande a annoncé arrêter par précaution, l’utilisation du vaccin AstraZeneca contre le coronavirus, jusqu’au 28 mars inclus, après que des « effets secondaires possibles » ont été rapportés au Danemark et en Norvège, sans lien avéré à ce stade.

« Sur la base de nouvelles informations, l’Autorité néerlandaise des médicaments a conseillé, par mesure de précaution et dans l’attente d’une enquête plus approfondie, de suspendre l’administration du vaccin AstraZeneca contre le Covid-19 », a indiqué le ministère de la Santé dans un communiqué.

La Hollande est le 6e pays européen à prendre cette décision. Plus tôt le dimanche 14 mars, l’Irlande a également suspendu l’utilisation du vaccin, après le signalement en Norvège de quatre nouveaux cas graves de caillots sanguins chez des adultes vaccinés, sans qu’aucun lien ne soit encore prouvé.

La Norvège, qui a signalé samedi également des hémorragies cutanées chez des jeunes vaccinés, a suspendu le vaccin la semaine dernière en raison de craintes liées à la formation de caillots, comme le Danemark, l’Islande et la Bulgarie. La Thaïlande comme la République du Congo ont pour leur part reporté leurs campagnes de vaccination. Après une brève suspension ce dimanche des vaccinations AstraZeneca, suite au décès d’un enseignant vacciné la veille, la région italienne du Piémont (nord-ouest) a décidé de les reprendre après des vérifications, excluant toutefois par précaution un lot de vaccins du laboratoire.

Avec le Figaro.

Golden Tulip Ad

Togocom Night Gift

Togocom Night Gift
Plus d'articles
Les produits made in Togo ont leur vitrine à la plage de Lomé