Covid-19 : le variant sud-africain pourrait immuniser contre les autres variants

Ce mercredi 3 mars, les hommes de science sud-africains avaient une bonne nouvelle à annoncer au public.

En effet, quelques études préliminaires ont été effectuées dans les différents laboratoires du pays, y compris le KRISP de Durban, qui séquence les différentes souches du virus, pour appréhender quelle immunité détiennent les individus qui ont été contaminés par le variant 501Y.V2 signalé en Afrique du Sud à la fin de l’année passée.

Et d’après les premiers résultats de ces recherches, la réponse immunitaire de ces personnes pourrait ensuite les protéger contre ce variant devenu majoritaire parmi les nouveaux cas en Afrique du Sud et d’autres formes du virus comme les souches plus anciennes repérées lors de la première vague.

Les chercheurs ne disposent pas encore de convictions sur la durée de cette immunité, ni sur la réaction de ces anticorps face aux autres variants dans le monde, parce que les études débutent à peine. Cependant, selon le ministre de la Santé sud-africain, cela reste une « bonne nouvelle pour tout le monde ». Pour cause, de tels résultats peuvent contribuer à créer des vaccins plus efficients contre différentes souches.

Pour l’heure, l’Afrique du Sud a entamé sa campagne de vaccination avec des doses de Johnson&Johnson, suite à l’abandon du vaccin AstraZeneca après des résultats décevants sur les formes légères de la maladie, lors d’un essai clinique limité.

 
Avec RFI

Golden Tulip Ad

Togocom Night Gift

Togocom Night Gift
Plus d'articles
Ce qu’il faut savoir sur les stages du MDBAJEJ